Route des vins

États-Unis : producteur de vins. Une incontestable et attirante réussite

Accueil »  Non classé »  États-Unis : producteur de vins. Une incontestable et attirante réussite

États-Unis : producteur de vins. Une incontestable et attirante réussite

Posted by , In Non classé, With Commentaires fermés sur États-Unis : producteur de vins. Une incontestable et attirante réussite

Le domaine du vin a toujours connu une prospérité aux États-Unis. Comment intégrer ce secteur et exercer en toute légalité ?

Le vin américain sert plutôt pour une consommation locale

On trouve des productions de vins dans tous les États des États-Unis, mais la Californie figure en tête avec plus de 90% de la production américaine. Sans doute parce que le climat de type méditerranéen favorise la culture de toute variété de vignes dans cette région.

Les États-Unis exportent peu de vins. Seulement 30% de la production, car la consommation locale est très satisfaisante. Une des incontournables bouteilles américaines est le Pinot Noir. A déguster avec modération…

Un nouveau concept est né aux États-Unis :l’Urban Winery

Un urban winery est une entreprise de vinification installée en plein cœur de la ville. Les propriétaires n’ont pas forcément un vignoble, mais ils achètent des cépages pour être vinifiés, élevés et commercialisés sur place. Le concept vise surtout à se rapprocher des consommateurs. Des animations autour du vin sont organisées régulièrement : un bar de dégustation, des ateliers en œnologie, des concerts et des spectacles.

 

Voyager, travailler ou investir aux USA : quelles sont les formalités à suivre ?

Vous avez deux possibilités : soit vous vous faites embaucher dans un vignoble, soit vous débarquez aux USA en tant qu’investisseur et ouvrez votre propre urban winery. Si le premier cas est facile à réaliser, le second l’est un peu moins.

Pour occuper des emplois saisonniers, ce sont les visas J-1 Work and Travel qu’il vous faut. Ils vous sont délivrés si votre job d’été se passe entre le 1er juin et le 30 septembre de chaque année. Si vous voulez débarquer sur le sol américain en tant qu’investisseur, il vous faut un type de visa E1 ou E2.  Après deux années d’implantation sur le sol américain, vous pourrez faire une demande de carte de résident permanent.

 

Obtenir un visa de travail est plus difficile qu’une demande ESTA. Cette autorisation de séjour pour les États-Unis qui figure dans le cadre du programme d’exemption de visa pour les ressortissants des pays de l’UE, et qui est uniquement réservé au touriste ou pour un voyage d’affaires non rémunéré. Cependant, vous pouvez vous en servir pour entamer les démarches et rechercher des contacts en vue de vous installer aux USA après. Pendant les 90 jours maximum  autorisés par l’ESTA, vous pourrez séjourner aux États-Unis, rencontrer les grands vignerons, proposer vos services et retourner en France pour finaliser tous les détails de votre projet avant de déposer une demande de visa de travail. Joignez à cette demande votre passeport en cours de validité, des photos récentes, de divers formulaires et autres documents justificatifs de votre futur emploi. Un examen médical est souvent requis avant un entretien à l’ambassade américaine ou au consulat des États-Unis.

Par contre, pour obtenir un visa ESTA, rien de plus simple. Il  suffit de se connecter sur le site du gouvernement américain, département de la sécurité intérieure et de faire une demande de formulaire ESTA. Entrez toutes les informations personnelles qui vous seront demandées, au moment de remplir le formulaire de demande ESTA, notamment votre numéro de passeport biométrique, votre nom et vos prénoms. Ensuite, il faut payer les frais (14$) par carte bancaire et attendre la validation dans les 72 heures. A défaut de l’expiration du passeport, la durée de validité de l’ESTA est de 2 ans, durant lesquels vous pourrez voyager aux  États-Unis sans avoir à faire une nouvelle demande d’autorisation de voyage électronique., une nouvelle demande ESTA.

 

Ne risquez pas votre avenir en tentant de travailler avec un ESTA. Les services de l’immigration pourraient vous refuser définitivement l’entrée sur le territoire américain si vous vous faites choper.

 

Tous les atouts en main, le vin dans les veines, vous pouvez maintenant allier votre amour du vin à un mode de vie à l’américaine. Cheers !

Comments are closed.